Vous avez déniché un contrat d'assurance auto qui vous offre de meilleures garanties que votre contrat actuel, qui est mieux adapté à votre situation ou qui vous propose tout simplement les mêmes prestations, mais pour un meilleur tarif ?

Vous êtes surement tenté de changer d'assurance, mais pour cela il vous faut d'abord demander la résiliation de votre assurance auto actuelle. Ça tombe bien, la récente loi Hamon a assoupli le processus. Comment s'y prendre ? C'est ce que nous allons vous expliquer !

Ce que la loi Hamon a changé en matière de résiliation d'assurance

Depuis le 1er janvier 2015, la loi Hamon a considérablement facilité la résiliation des contrats d'assurances auto, moto et habitation. Si, par le passé, il était bien sûr possible de résilier son contrat, ce n'était toutefois pas si simple. 

Avant l'entrée en vigueur de cette loi sur la consommation, l'assuré ne pouvait en effet résilier son contrat que dans les deux mois qui précédaient l'anniversaire de son contrat (Loi Chatel). D'où le risque de voir son contrat tacitement reconduit pour une année s'il ne s'y prenait pas à temps.

À quel moment peut-on résilier son contrat d'assurance auto ?

Dorénavant, grâce à la loi Hamon, il est possible de résilier son contrat d'assurance auto à n'importe quel moment de l'année. Cependant, cela ne signifie pas qu'il soit possible de résilier une assurance quelques mois seulement après avoir souscrit son contrat. 

La loi permet d'effectuer cette demande uniquement après une année d'adhésion minimum. Passé ce cap de la première année, vous pouvez alors faire une demande de résiliation pour pouvoir adhérer à un contrat plus intéressant.

Les démarches à suivre pour résilier votre assurance auto

Bien que le processus de résiliation d'assurance ait été simplifié, il convient néanmoins de respecter un certain nombre de démarches pour pouvoir résilier son contrat en bonne et due forme.

Étape 1 : Trouver un nouvel assureur

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la première chose à faire n'est pas de demander la résiliation de votre ancien contrat. Il s'agit au contraire de trouver un nouveau contrat. De cette manière, on s'assure que vous ne vous retrouviez pas sans assurance, ce qui est interdit par la loi.

Prenez donc le temps nécessaire pour bien choisir, car, pour rappel, vous ne pourrez changer votre contrat qu'une fois la première année d'adhésion révolue ! Cette nouvelle assurance auto doit comporter, au minimum, une garantie responsabilité civile

Étape 2 : Souscrire un nouveau contrat

Une fois l'offre la plus intéressante dénichée, il ne vous reste plus qu'à souscrire votre contrat auto auprès de votre nouvelle compagnie d'assurance. Bonne nouvelle : vous n'avez nullement besoin de résilier vous-même votre ancien contrat. Il vous suffit de donner mandat à votre nouvel assureur afin qu'il entreprenne cette démarche à votre place.

Étape 3 : Début de votre nouveau contrat

Votre ancien contrat auto prend fin dès le début du nouveau contrat. De cette manière, vous ne risquez pas de vous retrouver par mégarde sans assurance auto durant une période ou, au contraire, de cumuler deux assurances !

Faites appel à un avocat en assurance

Un litige avec votre assurance auto ? Besoin de connaître plus d'informations sur un aspect particulier de la loi Hamon ? Avec Solution Avocat, vous entrez, en quelques minutes, en contact avec un avocat en assurance dans la ville de votre choix !