C’est l’histoire d’une mère qui ne veut pas que ses enfants voient leur grand-mère…

Une mère refuse à sa propre mère le droit de voir ses petits-enfants. La grand-mère réclame alors un droit de visite et d’hébergement sur ses petits-enfants. Demande qui doit être refusée dans l’intérêt des petits-enfants, estime sa fille…

… à tort, conteste la grand-mère : elle a toujours pris son rôle de grand-mère au sérieux, s’occupant environ 2 jours/semaine d’eux dès leur plus jeune âge et a toujours su leur montrer beaucoup d’affectation et d’attention. Insuffisant, considère sa fille : sa mère l’a toujours dévalorisée devant des tiers ou ses propres enfants, en critiquant ses choix et sa manière d’être, ce qui met ses enfants mal à l’aise. Attitude interventionniste, vexatoire et attentatoire à l’image maternelle qui justifie que sa mère ne puisse plus voir ses petits-enfants…

… à tort, pour le juge pour qui les difficultés relationnelles entre la mère et la fille sont insuffisantes pour faire échec au droit des petits-enfants à entretenir des relations avec leur grand-mère.

Source : Arrêt de la Cour de Cassation, 1ère chambre civile, du 12 octobre 2017, n° 17-19319